Depenses en freelance

Quelles sont les dépenses à prévoir en freelance ?

Lorsqu’on envisage de devenir freelance, on a plein de questions en tête !

Et parmi elles : qu’est-ce que je dois faire au niveau administratif ? La réponse à cette question dépend du statut que vous allez choisir. Si vous n’êtes pas encore certain de celui qui vous convient, je vous invite à découvrir cet article : https://super-freelance.com/choisir-statut-freelance/

Si vous le savez déjà, on va pouvoir entrer dans le concret : quelles sont les dépenses que vous devez prévoir ?

Les futurs freelances pensent, à tort, qu’en freeelance, on n’a pas de charges : on travaille de chez nous, on n’a pas de salariés. Dans leur tête, l’argent qui rentre, c’est pour leur poche !

C’est pour ça que souvent, on démarre en micro-entreprise sans se préoccuper de pouvoir déduire des charges.

⚠️ Détrompez-vous !

Je viens de faire le calcul : chaque mois pour fonctionner mon activité dépense environ 300€ hors taxe en frais fixes.

A cela, peuvent se rajouter des frais liés aux déplacements, des dépenses ponctuelles, etc…

Allez, on prend tout du début ?

Création activité

Quand vous créez votre activité, selon le statut que vous allez choisir, il se peut que vous deviez dépenser de l’argent :

Le comptable ou l’avocat qui vous accompagnera vous facturera peut-être quelques centaines d’euros d’honoraires pour effectuer les formalités (mon astuce pour réduire les coûts : choisir un cabinet comptable qui vous le propose gratuitement, comme L-Expert-Comptable, à propos duquel vous pouvez découvrir mon témoignage ici : https://super-freelance.com/comparateur-l-expert-comptable-comptabilite/ 

✅Des frais d’enregistrement et d’annonce légale sont à prévoir (de l’ordre de quelque centaines d’euros – varie selon votre région et le journal dans lequel votre annonce va paraître) si vous créez une société (SASU ou EURL)

Banque

Il vous faudra un compte bancaire, qui ne sert que pour votre activité.

Si vous êtes en micro-entreprise, ce compte peut être un compte classique, il n’est pas nécessaire qu’il soit un compte “professionnel” (qui vous coûterait plus cher). Si vous choisissez une banque en ligne pour sa gratuité, je vous recommande d’éviter N26 et Revolut, car vous ne pourrez pas avoir un RIB français, ce qui peut être gênant dans plusieurs situations.

Si vous êtes en société, en revanche, vous devrez avoir un compte professionnel.

Il y a quelques mois j’ai sauté le pas, et ai ouvert un compte dans une néobanque, 100% en ligne, pour une dizaine d’euros par mois. Je ne regrette pas car ça me coûte beaucoup moins cher, et que c’est bien plus simple à utiliser.

Ici, vous pouvez découvrir mes tests de Shine et Qonto, les 2 meilleures néobanques pour freelances : https://super-freelance.com/comparateur-banque/

Petit bonus pour Shine : 2 mois gratuits offerts 😉

Compta

Vous n’y échapperez pas : maintenant que vous êtes à votre compte, il faut gérer votre compta.

Pour ça, après avoir bien étudié le marché, je vous recommande :

✅Freebe si vous êtes en micro-entreprise : pour 7€ par mois vous disposerez d’un outil super complet qui vous permettra de faire vos factures, de suivre l’état de votre compte bancaire, de faire vos déclarations, et encore bien d’autres choses ! Pour découvrir ma démo, c’est ici : https://super-freelance.com/comparateur-freebe-compta/

✅L-Expert-Comptable.Com si vous êtes en société : pour 100€ par mois, j’ai accès à Tiime, un outil sur lequel je peux gérer mes factures, connecter mon compte bancaire, calculer mes indemnités kilométriques, et surtout, mon comptable a accès à tout ça et je n’ai besoin de rien lui envoyer. C’est le 4e cabinet avec lequel je travaille et c’est le seul dont je suis contente ! Je vous raconte tout sur cette page : https://super-freelance.com/comparateur-l-expert-comptable-comptabilite/  

Protection sociale

Ce n’est pas un secret pour vous : la protection sociale d’un indépendant est bien inférieure à celle d’un salarié !

Vous allez devoir compenser en souscrivant vous-même à des contrats :

Mutuelle : grâce à qu’on appelle aussi “complémentaire santé“, vous serez sûr que vos dépenses de santé vous seront remboursées (pour mon contrat chez MMA, je paye 45€ chaque mois)

Prévoyance : c’est un indispensable absolument si vous êtes en EURL. Pourquoi ? Parce que pour vous, l’arrêt maladie n’existe pas : si vous devez stopper votre activité temporairement en cas de maladie, d’accident ou d’hospitalisation, vous ne toucherez RIEN.

Non seulement vous n’aurez pas de revenus, mais en plus, votre activité continuera à générer des dépenses chaque mois, alors qu’elle n’encaissera pas de chiffre d’affaires.

La prévoyance, que l’on appelle aussi “assurance revenus” c’est le moyen de vous tranquilliser, en sachant que si vous rencontrez un problème de santé, vous ne serez pas sans rien. (pour mon contrat chez MMA, je paye 47€ chaque mois, et s’il m’arrive quelque chose, 1700€ me seront versés par mois pendant la durée de mon arrêt maladie)

 

La responsabilité civile professionnelle

Puisqu’on parle d’assurance… Souvent, des freelances me contactent et me demandent s’il faut “vraiment” qu’ils souscrivent à une assurance responsabilité civile professionnelle. Pour une trentaine d’euros chaque mois, elle vous protège si votre responsabilité est engagée.

Alors déjà, sachez que certains clients vont vous imposer d’être couvert, si vous souhaitez travailler avec eux. Généralement ceux qui vous le demandent sont de grosses entreprises avec des budgets importants, c’est souvent intéressants de les avoir comme clients, et rien que pour ça, ça peut valoir le coup !

⚠️ Mais aussi, même si vous avez le sentiment que vous prenez peu de risques, vous savez que le risque 0 n’existe pas.

Je fais de la publicité en ligne : et si je faisais une erreur de virgule en configurant mon budget, et que mon client était prélevé de 10 fois le montant prévu ?

Vous êtes développeur : que se passe-t-il si en mettant en ligne des modifs, vous plantez le site de votre client et qu’il perd du chiffre pendant la période où le site est HS ?

Vous êtes graphiste, community manager, recruteur, ou n’importe quel autre métier :  par une fausse manip vous supprimez des documents importants sur les serveurs de votre client, que se passe-t-il ?

Une situation malheureuse est vite arrivée, et si l’un de vos clients vous poursuit, vous serez bien content d’être couvert par une assurance ! Cette assurance a un coût, c’est vrai, mais elle vous apporte une grande tranquillité d’esprit.

CFE

La Cotisation Foncière des Entreprises, c’est un impôt à payer chaque année, à l’automne, lorsqu’on a une activité professionnelle indépendante.

🏠 C’est un peu comme une taxe d’habitation pour les entreprises.

Elle est calculée selon votre chiffre d’affaires, et dépend de votre localité.

Pour moi, elle est 600€ par an, mais lorsque j’étais en micro-entreprise, je payais autour de 300€.

Matériel

Sur quoi êtes-vous en train de lire cet article ?

🖥️ Votre ordinateur ? 📱 Votre téléphone ?  Votre tablette ?

Tous ces appareils font partie de votre matériel de travail.

Comme votre souris, vos multiprises, vos stylos, et d’autres équipements dont vous pouvez avoir besoin selon votre métier.

Vous devez dans votre budget tenir compte de la fréquence à laquelle vous changez ces équipements.

Personnellement, les premières années j’ai fait ma radine, j’ai acheté 2 fois de suite des ordinateurs qui m’ont tenu seulement un an.

J’ai ensuite basculé sur Mac, j’ai payé 3 fois plus cher, mais j’ai mon MacBook depuis près de 3 ans et il semble être encore là pour un moment. Sur le long-terme c’est donc un gain d’argent (et de stress).

Abonnements de télécommunications

Ben oui : votre connexion Internet et votre abonnement mobile, ils sont indispensables pour votre activité ! Vous pouvez donc les faire payer par votre société, si vous êtes en société. Pour moi, ça représente 50€ par mois (38€ pour ma box et 12€ pour mon abonnement téléphonique).

Vous allez me dire : “oui mais même si tu étais pas freelance, tu les paierais quand même” et vous avez raison. Mais si je n’en avais pas (il y a des rebelles de la modernité), j’aurais été obligée de m’y mettre.

Outils de fonctionnement

Dans votre quotidien, vous aurez peut-être besoin de payer des abonnements à des outils.

Par exemple, pour moi, chaque mois Google me prélève 2€ pour mon forfait de stockage Google Drive. C’est une petite dépense, qui est indispensable : elle me permet d’être sûre que mes fichiers sont stockés si jamais j’ai un problème de matériel.

Outils métiers

Si vous êtes graphiste, vous avez peut-être besoin de votre abonnement Adobe.

Si vous êtes Community Manager, vous avez des abonnements à Hootsuite, Swello ou des concurrents.

Moi j’ai un abonnement à Ubersuggest, qui me coûte 9€ tous les mois, et que j’utilise au quotidien.

Communication

Hébergement pour votre site web : 30€ par an

Achat d’un thème pour votre site web : 50€ une fois, ou alors abonnement à Wix : environ 100€ par an

Impression de vos cartes de visites : 40€

Vous aurez quelques dépenses à prévoir pour vos éléments de communication.

Déplacements

Avez-vous pensé que parfois, vous devrez vous déplacer ?



Prendre le métro ou votre voiture pour aller voir un client ? Voire carrément, le train ou l’avion !

Ces frais, vous devez en tenir compte quand vous évaluez vos dépenses.

Restauration

Quand vous allez vous déplacer, il se peut que vous ayez envie d’un sandwich dans le train, que vous deviez déjeuner au restaurant (et peut-être inviter vos prospects ou clients).

Chaque mois, ça peut vite représenter quelques dizaines d’euros. Surtout si vous êtes un gros mangeur ou que vous avez des goûts de luxe 😉

Locations de bureaux

Vous aurez peut-être besoin de louer un bureau ou de vous inscrire dans un espace de coworking. Il vous en coûtera probablement autour de 200€ par mois, cela dépend du type de bureau, mais aussi de votre ville.

Si vous choisissez de travailler de chez vous, vous devrez peut-être parfois louer une salle de réunion pour recevoir vos clients, pour un environnement plus adapté que votre salon !

Alors, vous avez fait le total ? Vous êtes à combien ?

Pour vous aider à faire quelques économies, j’ai répertorié sur cette page, les codes promos que j’ai négociés pour vous auprès de mes partenaires : https://super-freelance.com/codes-promo/ 

Et si vous pensez à vous lancer, ici vous pourrez télécharger une checklist avec les étapes à ne surtout pas oublier pour réussir votre démarrage :

 

Besoin d’aide pour lancer ou développer votre activité freelance ? Découvrez mes programmes de mentorat :

https://super-freelance.com/mentorat-se-lancer-en-freelance/

https://super-freelance.com/mentorat-developper-activite-freelance/

L’article vous a aidé ? Partagez-le sur Pinterest :

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *