Bien gérer micro-entreprise

Micro-entreprise : comment mettre en place une gestion efficace ?

Pour cet article, je laisse la parole à Julien !

Julien est entrepreneur indépendant dans le domaine de l’informatique et de la communication depuis maintenant plusieurs années. Il a fondé Kolirys, qui est un outil gratuit de facturation et de pilotage, pour les micro-entrepreneurs. Il est donc idéalement placé pour parler de la gestion d’une micro-entreprise 😉

L’avantage d’opter pour le statut de micro-entreprise réside dans la gestion simplifiée des démarches administratives. Toutefois, comme n’importe quel chef d’entreprise, le gérant d’une telle structure doit être en mesure de la piloter efficacement.

Mise en conformité avec la législation, fidélisation et satisfaction client, gain de temps, les enjeux d’une bonne gestion de micro-entreprise sont nombreux. Mais alors, quels sont les piliers d’un pilotage performant ? Comment organiser au mieux son entreprise ?

Voici quelques pistes de réflexion.

Gestion micro-entreprise - Pistes

Bien gérer son portefeuille client pour une meilleure stratégie commerciale

Le portefeuille client désigne l’ensemble des clients à la charge d’un commercial. Dans le cas d’une micro-entreprise, cette notion définit l’ensemble des clients de celle-ci. Une bonne gestion du portefeuille repose sur la fidélisation, la valorisation, ainsi que sur le développement de ce dernier. Pour cela, plusieurs démarches pourront être envisagées :

La mise en place d’opérations de communication : afin d’enrichir son portefeuille client, une micro-entreprise se doit de mettre en place une stratégie commerciale efficace. Pour cela, elle s’appuiera sur son réseau, ainsi que sur les divers outils mis à sa disposition. Médias sociaux, publicité au niveau local, optimisation du référencement, de nombreuses méthodes peuvent être employées, dans le but d’enrichir le portefeuille client.

L’utilisation d’un logiciel de CRM est indispensable : une fois les clients fidélisés et engagés, maintenir des bonnes relations avec eux revêt une importance cruciale. Pour cela, la micro-entreprise pourra se tourner vers un logiciel de CRM (Customer Relationship Management), afin de centraliser les données relatives aux clients, leur historique au sein de l’entreprise, ainsi que leur parcours d’achat. Voilà qui permet, sur le moyen et le long terme, d’améliorer la satisfaction mais aussi de personnaliser les échanges avec la clientèle.

Les connaissances commerciales doivent être approfondies : si la bonne gestion du portefeuille client repose avant tout sur un savoir-faire organisationnel et analytique, les connaissances des méthodes commerciales doivent également être renforcées. Aussi, le gérant d’une micro-entreprise doit faire preuve d’une bonne capacité d’écoute, mettre ses clients en confiance et assurer une relation basée sur le respect, dans l’objectif de fidéliser et de répondre aux besoins des consommateurs.

La gestion de la comptabilité, un pôle essentiel d’une micro-entreprise

Deux documents comptables doivent être tenus avec précision et rigueur par le chef d’une micro-entreprise :

Le livre des recettes : celui-ci détaille les recettes journalières, ainsi que l’identité des clients à l’origine des achats, les différents montants versés et la méthode de paiement pour chacun d’eux.

Le registre des achats : pour chaque investissement réalisé par la micro-entreprise, son gérant doit indiquer dans le registre le prestataire concerné, la date de l’achat et la méthode de paiement utilisée. Des pièces justificatives seront également apportées. Un ticket de caisse par exemple, ou une facture.

Gestion micro-entreprise - Compta

La facturation des clients : doit-elle forcément être chronophage ?

La facturation client représente un pôle crucial de la gestion d’une micro-entreprise. Souvent chronophage et fastidieuse, la gestion de la facturation peut néanmoins être optimisée, grâce à l’utilisation d’un logiciel approprié. Cet outil indispensable des chefs de micro-entreprise assure la rédaction de toutes les factures, le calcul et le report du taux de TVA adapté, ainsi que l’insertion de toutes les données relatives aux clients. D’ailleurs, il peut même être couplé à un outil de CRM.

Découvrez les avantages du logiciel de facturation :

La création d’une base de données unique : un logiciel de facturation gratuit permet de créer des fiches personnalisables sous un format unique, pour tous les clients d’une micro-entreprise. Celles-ci sont alors enregistrées dans un Cloud et accessibles à tout moment, en cas de besoin.

La présence de toutes les mentions obligatoires : la facturation est encadrée par une réglementation stricte, impliquant la rédaction de nombreuses mentions obligatoires comme la TVA, le montant des indemnités de retard, la date de l’émission de la facture, les conditions de règlement, etc. Grâce à un logiciel de facturation mis à jour régulièrement, la veille juridique n’est plus nécessaire. Aussi, les chefs de micro-entreprise s’assurent d’éditer des factures conformes à la réglementation en vigueur.

Avec un logiciel de facturation, évitez les erreurs : grâce à une mise à jour régulière, ainsi qu’à l’automatisation du processus de facturation, la probabilité de commettre une erreur dans l’édition des factures est largement réduite.

J’espère que les conseils de Julien vous aideront à y voir plus clair !

En attendant, parce que, si vous voulez devenir freelance, il n’y a pas que la facturation que vous devrez gérer !

J’ai créé une checklist qui répertorie les 14 points à surveiller quand vous vous lancez :

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *