Eviter et gérer le stress en freelance

Quand on se lance dans une activité indépendante, on sait que l’on s’expose à des émotions plus intenses.

Quelle genre de situation peut engendrer du stress quand on est freelance ?

Vous êtes engagé à rendre un travail à un client demain, mais vous êtes encore loin d’avoir terminé, vous risquez de ne pas pouvoir honorer votre engagement.

Un gros client est en retard pour vous régler sa dernière facture, et vous vous demandez alors comment vous allez payer votre loyer.

Les rapports avec un client sont tendus et vous avez du mal à vous comprendre.

Plusieurs contrats se terminent au même moment et vous n’avez pas de visibilité sur vos revenus des mois à venir.

Dans ces situations, on peut facilement se laisser gagner par le stress, et qu’est-ce qui va se passer ?

On est mal dans notre peau donc on passe un mauvais moment.

On n’est pas efficace et on se crée encore plus de retard, encore plus de stress.

Nos prospects et clients risquent de s’en rendre compte, et cela peut nous décrédibiliser.

Alors dans cet article, je veux vous aider à éviter et à gérer le stress en freelance !

Eviter les situations génératrices de stress en freelance

 

Mon premier conseil, c’est d’éviter les situations qui vous génèrent du stress.

Forcément, si vous n’êtes pas stressé, pas besoin de gérer votre stress !

Alors, que pouvez-vous faire pour limiter au maximum les contextes stressants ?

Définir des échéances réalistes et avec de la marge

L’un des meilleurs moyens d’être sûr de travailler sous pression, c’est d’avoir des deadlines courtes dans la tête, et de se dire que vous allez être en retard.

Lorsque vous échangez avec vos prospects ou clients sur le planning, veillez à :

✅ définir des dates de livraison qui tiennent compte des impératifs que vous avez déjà et du temps que vous estimez nécessaire pour réaliser le travail

✅ prévoir un peu de marge, pour ne pas vous mettre dans l’embarras si vous faites face à une urgence pour un autre client, à un bug qui vous fait perdre du temps, ou tout simplement si le travail vous demande un peu plus de temps que prévu

Cadrer les missions

D’expérience, je sais que le client et le freelance n’ont pas toujours la même perception du travail qui va être réalisé.

J’ai vu des situations dans lesquelles le client ajoute régulièrement des petites demandes ou des petites contraintes, qui ajoutent à chaque fois du travail au freelance. Au final, le freelance n’arrive plus à tenir les délais, et le client ne comprend pas pourquoi le projet prend du retard.

La seule façon pour que les deux parties soient en phase, c’est de bien cadrer le contenu de la mission :

✅ les contraintes que vous devez respecter (ce n’est pas 2 jours avant la mise en ligne d’un site que vous devez découvrir que le site doit exister en français et en anglais)

✅ la fréquence de vos échanges avec le client 

✅ le nombre d’allers-retours prévus pour valider vos livrables

✅ la date à laquelle tout ajout au cahier des charges entraînera un devis supplémentaire et une révision du calendrier

De cette façon, vous aurez plus de maîtrise sur le planning et vous travaillez dans la sérénité.

Tout noter et planifier pour ne rien oublier

Dès que vous avez une action à réaliser, vous avez deux possibilités :

✅ l’effectuer tout de suite, au moins comme ça c’est fait, et vous n’y pensez plus

✅ noter les éléments nécessaires à sa réalisation, et planifier dans votre agenda un moment pour le faire

Faire ça va vous permettre à la fois de réduire votre charge mentale (si c’est fait ou programmé, ça ne vous encombre plus le cerveau) et à la fois d’être sûr de ne rien oublier

Les “Oh p***** je devais envoyer ça au client avant ce soir, et il est 17h30” seront terminés.

Eviter les distractions pour ne pas perdre la maîtrise de l’agenda

 

Quand on planifie son travail, si on se laisse interrompre, on perd complètement la maîtrise de notre journée.

On décroche le téléphone quand il sonne, et quand on raccroche on s’aperçoit que 45 minutes se sont écoulées.

On reçoit un message instantané et on décidé d’y répondre, puis pendant plusieurs minutes on n’est pas concentré sur ce qu’on fait, on perd son efficacité.

Préférez découper votre journée en créneaux, au cours desquels vous ne faites qu’une seule chose.

Fermez votre boîte mail, fermez vos applications de messagerie instantanée, mettez votre téléphone en mode silencieux.

De cette façon, vous allez pouvoir respecter votre planning, et vous aurez barré sur tout ce qui figurait sur votre todo à la fin de la journée.

Vous entourer d’autres freelances

Quand on est indépendant, on se sent souvent seul, et à raison : nous n’avons pas d’équipe avec qui échanger sur nos projets, pas de collègue dont solliciter l’avis, pas de responsable à qui demander de l’aide.

Parfois, on se retrouve donc avec une question, et on ne sait pas à qui la poser. Si cette question nous bloque dans notre avancement sur un projet, cela peut mettre en péril notre prestation.

C’est donc très important de se constituer un réseau de freelances, dont certains avec des compétences proches des nôtres. 

Plusieurs fois, il m’est arrivé, comme dans la célèbre émission, d’utiliser la carte Appel à un ami, et ça m’a permis de débloquer des situations. Savoir que j’ai cette possibilité me rend beaucoup plus sereine !

Garder de la trésorerie sur votre compte bancaire professionnel

L’un des sujets qui créent des angoisses chez les freelances, c’est bien sûr l’instabilité des revenus. C’est aussi ça la vie d’indépendants : on n’a pas forcément pile poil la même rémunération tous les mois.

Si vous avez de la trésorerie sur le compte de votre activité, cela va grandement vous tranquilliser : vous saurez que si un mois donné, votre chiffre d’affaires baisse, cette trésorerie vous permettra de vous rémunérer correctement malgré tout.

Signer des contrats sur la durée

Avoir cette trésorerie comme plan B pour les mois un peu difficiles, c’est bien. Eviter les mois difficiles, c’est mieux.

Alors, comment faire en sorte que votre chiffre d’affaires mensuel soit plus stable ?

Essayez au maximum de pousser vos clients à s’engager avec vous sur la durée. Quand on ne vend que des prestations ponctuelles, on a du mal à avoir de la visibilité sur ce que l’on va gagner dans les mois qui viennent.

Réfléchissez donc aux services supplémentaires que vous pouvez proposer, pour accompagner vos clients dans la durée. Avoir des contrats sur la durée, avec du chiffre d’affaires récurrent, c’est un bon moyen de vous sentir mieux dans votre tête.

Pour estimer votre revenu des prochains mois, vous pouvez d’ailleurs télécharger ici un simulateur gratuit :

 

Définir des modalités de règlement et vous y tenir 

Au-delà du côté ponctuel de vos missions et des périodes plus creuses, l’une des raisons qui peuvent parfois vous mettre en difficulté financière, c’est les retards de règlement.

Les freelances débutants ont souvent du mal à s’imposer sur le sujet, mais il est essentiel que vous respectiez plusieurs étapes avec vos clients :

✅ fixer des délais de règlements que le client accepte

✅ demander un acompte

✅ relancer quand une facture n’est pas réglée dans les temps

J’ai d’ailleurs détaillé dans cet article : Freelances : comment éviter les impayés ? mes méthodes pour éviter les retards de paiement, et réagir au plus vite lorsqu’un client n’a pas payé en temps voulu.

Gérer le stress en freelance

Même si vous avez appliqué ces conseils à la lettre, vous n’êtes pas à l’abri de ressentir parfois du stress !

Il va donc falloir apprendre à le gérer, pour qu’il ne mette pas en péril votre activité.

La façon dont moi, je fais en sorte de ne pas laisser le stress me diriger, c’est surtout en :

✅ faisant régulièrement du sport

✅ veillant à séparer le pro et le perso : j’ai chez moi une pièce dédiée au travail, j’ai des horaires de travail que j’essaye au maximum de respecter

Mais pour que vous puissiez avoir des conseils d’une pro du zen et de la psychologie positive, j’ai demandé à Laura Besson de répondre à quelques questions.

Laura est une jeune entrepreneuse pleine d’énergie. Après des études de psycho et des projets entrepreneuriaux, elle a créé Bien dans sa boîte et donne des course de yoga. Elle accompagne les entrepreneurs pour les aider à (re)trouver le bien-être dans leur travail, et régulièrement, elle publie de nouveaux épisodes de son podcast, à découvrir ici : http://biendanstaboite.fr/episodes/

Laura a gentiment accepté de répondre à mes interrogations :

Stress en freelance

Dans cet article, j’ai donné des conseils aux freelances qui nous lisent, pour qu’ils s’organisent au mieux et puissent éviter au maximum les situations stressantes.

Malgré ces précautions, il peut arriver que l’on vive des moments qui nous causent du stress. Quel est ton conseil pour accueillir cette pression ?

Le mot que tu utilises résume tout : accueillir ! Je parle plutôt d’acceptation émotionnelle mais c’est de loin le meilleur conseil que je puisse donner : accepter ses émotions, ne pas chercher à les nier ou à les fuir, c’est le meilleur moyen pour aggraver la situation. Plus facile à dire qu’à faire, c’est vraiment un travail de fond 🙂

As-tu des astuces pour passer rapidement d’un état de stress à un état plus serein, et avancer sur le programme de notre journée ?

Respirer. Déformation prof de yoga mais la maîtrise de notre respiration est de loin notre meilleur allié (surtout si on a pas une auto-régulation importante). S’obliger à s’arrêter, même si c’est juste une minute et respirer, très profondément, par le nez si possible. Pourquoi pas en visualisant une scène ou un paysage qui nous rend heureux. C’est de loin le meilleur moyen pour agir vite.

Sur le long-terme, que recommanderais-tu à un freelance pour qu’il ne redoute plus ce genre de moment ?

La question du stress chez les indépendants est omniprésente : de mon expérience en coaching, il y a deux axes principaux à travailler en parallèle : la compétence d’acceptation émotionnelle (pour ne pas rentrer en lutte/fuite/évitement ce qui n’aura que pour conséquence de faire enfler et cristalliser le problème) et la compétence de Pleine Conscience (pour apprendre à s’ancrer dans l’instant présent, à ne plus être esclave de ses pensées (c’est souvent elles qui mettent le bazar), gagner en concentration, en sérénité et diminuer le stress). Tout ceci permettra de réduire les fameuses montagnes russes émotionnelles et de gagner en sérénité (+ un travail sur les difficultés individuelles, évidemment comme une peur d’échouer ou de réussir)

Avec cet article, vous avez toutes les cartes en main pour devenir plus serein dans votre quotidien de freelance !

Pour ne pas rater les prochains articles, inscrivez-vous ici :

 

Besoin d’aide pour lancer ou développer votre activité freelance ? Découvrez mes programmes de mentorat :

https://super-freelance.com/mentorat-se-lancer-en-freelance/

https://super-freelance.com/mentorat-developper-activite-freelance/

L’article vous a plu ?

N’hésitez pas à le partager sur Pinterest :

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *