Pourquoi vous devez faire signer un contrat à vos clients

Lorsque j’ai démarré ma “carrière” de freelance, je marchais toujours sur des oeufs.

J’avais l’impression d’avoir de la chance d’être choisie par mes clients. Je pensais que je devais m’adapter complètement à leur façon de travailler, que je devais me montrer la plus souple et conciliante possible.

J’ai donc démarré des missions sans que leur contenu soit écrit noir sur blanc. Sans que le client signe un document sur lequel il s’engageait à me payer.

Et j’ai eu 2 types de problème :

  • des clients qui ont fait faillite, et mes factures qui n’étaient précédées ni d’un devis ni d’un contrat n’ont jamais été réglées par le mandataire judiciaire
  • des clients qui changeaient d’avis en cours de route, multipliant par 2 ou 3 mon temps à consacrer à la prestation, et mettant en retard le projet : au final personne n’était content, ni moi, ni eux

A cette époque, j’avais une fantastique coach, qui m’a aidée à réaliser que moi aussi, j’étais une entreprise (même si j’étais seule). Et que moi aussi je devais m’affirmer. Et que surtout, je devais fixer un cadre aux choses.

Elle avait raison : quand on ne définit pas clairement les attendus d’un projet, on s’expose à des déceptions d’un côté ou de l’autre (client ou prestataire).

La meilleure façon pour faire ça, c’est d’échanger avec le client bien sûr, mais c’est ensuite de formaliser les informations dans un contrat, de cette façon les deux parties s’engagent.

D’ailleurs, c’est l’un des points “piliers” cités dans cet article où je détaille les indispensables du démarrage : https://super-freelance.com/4-grandes-etapes-devenir-freelance/.

J’ai donc rédigé le mien en m’inspirant de celui qu’un camarade développeur avait proposé à l’un de mes clients (je lui ai demandé son accord d’abord), et j’ai ensuite montré le résultat à une amie juriste, qui s’est assurée que rien ne puisse être sujet à interprétation. Dans un contrat, tout doit être bien clair.

Alors, que faire figurer dans ce contrat ?

Les informations administratives

Qui sont les deux parties ? Quelle est leur adresse ?

Qui est la personne signataire ?

Le contenu de la mission et les objectifs

Quelle est la mission qui vous est confiée ? Comment est-elle subdivisée ?

Quels sont ses objectifs ?

Les conditions de réalisation

Aurez-vous des contraintes géographiques liées au déroulement de la mission (ex: travailler directement dans les locaux de votre client) ?

Quel est le planning de livraison du résultat de la mission ?

Quelle est la durée d’engagement, en cas de mission de longue durée ?

La facturation

Comment allez-vous facturer ? Quel montant et à quelle fréquence ?

Sous quel délai le client est-il tenu de vous régler ? Par quel moyen de paiement ?

Quelles sont les modalités d’évolution du coût en cas de dépassement du périmètre de la mission ?

La responsabilité

Du freelance : êtes-vous tenu à une obligation de moyens ou de résultats ?

Personnellement, je suis tenue à une obligation de moyens et non de résultats. En effet, je suis dans l’obligation de mettre toutes mes compétences en oeuvre pour atteindre les objectifs. Je ne m’engage pas sur un nombre de visites ou de contacts, car le résultat ne dépend pas que de moi.

Du client : quels sont les documents et accès qu’il doit vous fournir pour pouvoir mener à bien votre mission ?

Droit et juridiction

De quelle législation dépend ce contrat, et quelle juridiction sera impliquée en cas de litige ?

 

Rédiger une trame de contrat vous permettra de gagner du temps, et ne pas repartir d’un document vierge pour chaque nouveau client.

 

Proposer un contrat à vos clients présente de nombreux avantages :

  • il vous permet de vous positionner comme un professionnel avec de vrais processus
  • il vous oblige mutuellement à formaliser le cadre de la mission
  • il est le document de référence que vous pourrez invoquer si les attentes du client dépassent le cadre fixé initialement
  • il réduit la charge de travail du client, qui n’a pas à se donner la peine d’en rédiger un : les clients aiment toujours que l’on leur fasse gagner du temps !
  • au niveau plus personnel, le contrat peut être un document intéressant à montrer à un propriétaire ou un banquier pour prouver des rentrées d’argent à venir

J’espère vous avoir convaincu.e de l’importance de proposer un contrat à vos clients !

Si vous voulez être sûr.e de ne rien avoir oublié en vous lançant, téléchargez la checklist des 14 étapes indispensables au bon démarrage d’une activité freelance ! Il vous suffit de remplir le formulaire ci-dessous :

Vous avez presque senti une démangeaison quand vous avez lu les mots “contrat”, “conditions” ou “litiges” ? Vous êtes sûrement allergique à l’administratif ! Ce n’est pas grave : vous pouvez être freelance et vous épargner ce genre de réjouissances ! Si si, c’est vrai !

L’un des moyens de vous affranchir de la partie administrative, c’est bien sûr que quelqu’un la gère à votre place, par exemple en choisissant le portage salarial. Vous ne savez pas vraiment en quoi ça consiste ? Toutes les infos sont dans cet article : https://blog.port-up.fr/le-portage-salarial-plus-quune-%C3%A9volution-une-tendance

Bonne lecture !

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *